Histoire de la bergère – tome 1 De la vie d’une chienne (01)

Auteur : Jacques Abeille

Paru le 31 mai 2024

ISBN : 9782370550965

500 XPF

Etat du livre : Très bon état

Rupture de stock

Photo non contractuelle

Description

Un roman érotique majeur de Jacques Abeille. Le portrait d’une femme insoumise servi par une écriture aussi simple que puissante.

Si je fus bouvier, c’était qu’en moi le sang des âges lointains ne s’était pas assagi.  »

Par goût de la solitude, un homme s’est choisi une vie d’errance et va, au gré de ses envies, de ferme en ferme pour offrir ses services journaliers. Mais la quiétude de son existence silencieuse se voit rompue un après-midi par une apparition. Alors qu’il erre dans la campagne, le vagabond surprend une bergère emportée par l’ardeur de ses sens, et qui offre son cul à une touffe d’orties. S’initie alors entre l’homme sans attaches et la jeune femme sauvage une quête éperdue du désir et de la plus violente liberté…

Histoire de la bergère est né d’une histoire d’amour. Il y a une trentaine d’années, condamné par les circonstances à une relation épistolaire, un écrivain décide d’écrire pour sa maîtresse un roman érotique qui déploie leurs désirs les plus secrets. Jacques Abeille imagine ainsi la vie d’une femme farouche, assoiffée de volupté, et offre le texte à celle qu’il aime. C’est ce roman que nous republions aujourd’hui, sous l’habituel pseudonyme de l’auteur : Léo Barthe.
Cette figure de femme insoumise est au cœur de la trilogie que Léo Barthe a intitulé De la vie d’une chienne et dont Histoire de la bergère est le premier volume. Cette trilogie fut initialement publiée par les éditions Climats entre 2002 et 2003, dans un relatif anonymat.
La reconnaissance dont jouit ultérieurement l’œuvre de Jacques Abeille imposait la redécouverte de ces trois magnifiques romans dédiés aux désirs les plus crus et à l’émancipation des femmes.

Mon cœur a fait un saut et s’est partagé quand j’ai vu jaillir son cul, son cul si pâle qu’elle tendait par mégarde à portée de ma main. J’aurais voulu la prévenir que sa peau dans son intimité la plus tendre risquait d’être brûlée par les orties. En même temps je désirais que cette cruauté acérée crispe sa chair. Comme si mon désir était contagieux, je l’ai vu reculer, se tendre sur ses cuisses tremblantes dans la direction des feuilles urticantes qu’elle ne pouvait voir. A n’en pas douter, elle cherchait à se faire griffer par la pointe des feuilles. Elle s’est relâchée pour se soulager… Une courte brise a passé sur la pointe des hautes herbes. Les orties ont cambré leur tige et de la tête ont balayé les fesses ouvertes. La bergère a laissé échapper un gémissement rauque.

Rupture de stock

Le stock de la Bouquinerie en Ligne n’est pas le même que celui de la Bouquinerie du Liseron.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur ici,

n’hésitez pas à contacter La Bouquinerie du Liseron directement.

labouquinerieduliseron 51.92.69